Skip to content

Le 1er mai au Familistère de Guise

Article publié dans Axone n°13 – mars 2023
En 2023, le Familistère de Guise accueillera la 21e édition de son Premier Mai. Le temps d’une journée, spectacles, expositions et visites inédites animeront ce lieu unique, premier site touristique de l’Aisne. Revivez l’histoire de cette grande fête populaire et retrouvez les premiers éléments du programme !

Jean-Baptiste-André Godin, industriel et utopiste

Né en 1817 à Esquéheries, près de Guise, Jean-Baptiste-André Godin est serrurier de formation. À 18 ans, il part perfectionner son apprentissage aux quatre coins de la France. C’est là qu’il commence à s’intéresser au fonctionnement de la société de son époque et à la « question sociale ». En 1842, il découvre le socialisme utopique de Charles Fourier, dont les idées l’enthousiasment. Il se rapproche des disciples de ce dernier, en même temps qu’il développe son entreprise, fondée en 1840 et transférée à Guise en 1846. Ainsi, dix ans plus tard, Godin décide de réinterpréter la doctrine fouriériste en édifiant un Palais social : le Familistère !

Celui-ci est bâti entre 1859 et 1884 et peut loger jusqu’à 2 000 personnes. En plus des habitations, il abrite des infrastructures, dont une école et des bains, et des commerces, comme une boucherie, une boulangerie ou une laiterie. Pour Godin, il s’agit de concevoir un monde plus équitable, où chacun est valorisé pour son talent et bénéficie d’un retour sur les richesses créées. Le Familistère est un projet d’émancipation collective, où le travail, valeur centrale, est célébré !

La fête du Travail au Familistère de Guise

Pour illustrer cette nouvelle société alternative, Godin instaure deux fêtes laïques : celle de l’Enfance, en 1865, et celle du Travail, en 1867. Malgré son nom, cette dernière n’a pas de lien avec les manifestations organisées le 1er mai, héritées des revendications ouvrières du XIXe siècle. Ici, elle se veut un moment de joie et de rassemblement, tourné vers le présent et le futur.

La toute première fête du Travail a donc lieu au Familistère le dimanche 2  juin 1867. Imaginez : les balcons du Palais sont ornés de guirlandes et de drapeaux tricolores. De grands trophées industriels y sont aussi accrochés, chacun représentant un corps de métier différent. Dans la cour, une estrade a été dressée sous un immense portique. C’est là que se déroulent les cérémonies de distribution des récompenses aux travailleuses et aux travailleurs. Éblouissante, la mise en scène du Familistère vient souligner ses succès et sert de « vitrine » permettant de montrer ses mérites au monde extérieur.

2001, l’année de la renaissance

En 1968, la dissolution de l’Association coopérative sur laquelle reposait le Familistère rompt le lien direct avec l’usine. Sans nouveaux capitaux, c’est le début du déclin, qui entraîne le morcellement des différents bâtiments et le rachat de l’usine par l’entreprise Le Creuset.

En 1991, le site est classé Monument historique et, en 2000, le projet de réhabilitation Utopia est lancé, sous la conduite du Syndicat Mixte du Familistère de Guise. Les bâtiments sont rénovés, un musée est créé et de nouvelles pistes de développement voient le jour. Pour accompagner ce vaste chantier, la fête du Travail, rebaptisée Premier Mai, est relancée en 2001.

Le Familistère de Guise en route pour l’édition 2023 du Premier mai !

Le Premier Mai du Familistère de Guise, dans sa forme contemporaine, est un événement festif et populaire fait de spectacles vivants et de visites inédites. Dans la tradition des grandes fêtes du Familistère, le Premier Mai réunit chaque année plusieurs milliers de personnes venues prendre part à cet événement joyeux, coloré et accessible. Au programme de la 21e édition, l’impressionnant « Chantier » des Urbaindigènes, ou Molière ! un hommage de la compagnie Amaranta au plus célèbre des dramaturges français. Les Flèches 3000, Spectralex, Maison Courbe ou Marzouk Machine seront également présents. Sans oublier les expositions, les rencontres et les nouvelles visites prévues !

Pour les habitués, comme pour les nouveaux visiteurs, la fête sera l’occasion de découvrir l’avancée des travaux du site. Ainsi, la phase 4 d’Utopia, actuellement en cours, prévoit en particulier la réhabilitation de plusieurs dizaines de logements dans son aile droite. En parallèle, se déploie dans l’aile gauche le Familistère Campus, avec des hébergements touristiques, un restaurant, et des espaces dédiés à l’économie sociale et solidaire, dans la lignée des valeurs incarnées par le Familistère.

Site culturel phare de l’Aisne, le Familistère est un lieu à ne pas manquer. Et quelle meilleure occasion pour le visiter que sa grande fête du Premier Mai ?

 

Cet article avait été réalisé en partenariat avec le Familistère de Guise

Couverture du magazine Axone n°13
Retrouvez cet article dans Axone n°13 – mars 2023
Photo de l’article : ©Lucie Nicolas

Partager cet article sur :